Facebook aurait vendu vos données à de grands groupes chinois

Publié le 6 juin 2018

Selon Facebook, un accord a bien été passé avec des Telecoms Chinois. Résultat, ceux-ci ont eu accès à nos données personnelles. Une nouvelle galère pour le réseau social qui semble ne pas réussir à s’en sortir.

Mais quand, et surtout, où, vont s’arrêter les révélations concernant les pratiques douteuses menées par Facebook ? En effet, après que nous ayons appris que les données personnes de 86 millions de personnes ont été utilisées sans le savoir, voilà que le plus puissant des réseaux sociaux admet que de grands groupes chinois – notamment spécialisés dans les Telecom – ont eu eux aussi, accès à vos datas !

Qu’il s’agisse de Huawei, de Lenovo, de OPPO où encore de TCL, tous ont signé des accords de partenariat avec le gant américain afin de rendre techniquement compatible, leur machine avec le réseau social. En effet, avant que des « boutiques standardisées » (l’Appstore, par exemple) d’applications ne voient le jour, Zuckerberg et consort se devaient de signer des accords avec chaque fabricant ! Problème, aux Etats-Unis, des fabricants comme Huawei sont considérés comme étant de potentielles armes d’espionnage, utilisée par Pékin. Résultat, le congrès a interdit aux citoyens américains d’acheter des téléphones de cette marque.

Forcément, certains hauts-fonctionnaires n’ont pas apprécié cette relation commerciale basée sur l’échange de données et l’ont fait savoir. C’est notamment le cas de Mark Warner, le vice-président de la commission sénatoriale sur le renseignement, qui a assuré que les relations entre Pékin et la société Huawei sont connues depuis 2012.

En France cependant, ces accusations ne semblent pas peser dans la balance puisque le géant Chinois est bien implanté dans notre pays. Cependant, force est de constater que là encore, nos données ont été partagées.