Retour sur l’histoire de Gabriel, tué par son beau-père qui le croyait homosexuel.

Publié le 23 octobre 2017
L’histoire de Gabriel, ce petit garçon de huit ans, décédé sous les coups de son beau-père qui le croyait homosexuel, a fait le tour du monde.

Cette histoire remonte à 2013 déjà, cependant certains souvenirs enfouis viennent de remonter. En cause ? Le procès de ce beau-père absolument tyrannique qui n’a pas hésité à torturer et humilier le petit Gabriel, huit ans. En effet, celui-ci vivait chez ses grand-parents avant de retourner chez sa mère, là ou tous ses ennuis ont commencé.

Étant certain que Gabriel était homosexuel, le beau-père du jeune homme, Isauro Aguirre, commence donc à lui faire subir l’enfer. Obliger de manger son propre vomi, ses excréments, mais également ceux du chat, le petit garçon arrive malgré tout à survivre. Surviennent ensuite d’autre sévices. Aguirre aspergeait souvent le petit Gabriel de gaz poivré et lui brûlait la peau à l’aide de cigarettes. Il l’obligeait également à s’habiller en fille et le déposait à l’école habillé de la sorte, histoire de se faire humilier par ses camarades. Enfin, il dormait dans un placard des plus étroits avec une chaussette dans la bouche et les yeux bandés. 

Après huit mois, Gabriel est finalement décédé sous des coups de batte de baseball. « Lorsque les secours l’ont retrouvé, il était déjà dans un état de mort cérébrale » a notamment déclaré le procureur en charge de l’affaire. À la barre, l’homme, aujourd’hui âgé de 37 ans a tout simplement déclaré « Je n’ai jamais voulu qu’il meure. ». Léger comme défense.