En chute libre, Snapchat symbolise le déclin des réseaux sociaux

Publié le 9 août 2018

Avec 3 millions d’abonnés en moins, Snapchat (comme Facebook) montre que le système des réseaux sociaux s’essoufle peu à peu.

L’âge d’or des réseaux sociaux, révolu ? En effet, selon certains chiffres, les réseaux n’attirent plus autant qu’avant. La preuve notamment avec Facebook dont les inscriptions ont considérablement ralenti, faisant chuter l’action en bourse puisque celle-ci est de 217 dollars l’action à 176 en l’espace de quelques jours (bon, le réseau a toujours plus de 2 milliards d’utilisateurs) mais aussi avec Snapchat qui, pour la première fois, a perdu des abonnés ! Trois millions d’abonnés se sont ainsi volatilisés entre le premier et le deuxième trimestre 2018.

Pas de panique cependant, puisque Snap a tout de même reçu 250 millions de dollars du prince saoudien Al-Walid ben Talal, qui a dont racheté 2.3% du groupe. Un investissement sous forme de bol d’air pour le réseau qui, même s’il a enregistré un chiffre d’affaire en hausse de 44% à 262.26 millions de dollars. Pour le troisième trimestre de l’année, Snapchat espère continuer sur cette lancée et aimerait annoncer un chiffre d’affaires situé entre 265 millions et 290 millions de dollars.

Problème, le nombre d’abonnés chutant, les recettes publicitaires devraient suivre et si le CA est bon, cette situation pourrait ne pas tarder puisque les investisseurs pourraient se retrouver réticent à continuer avec une entreprise qui n’a de cesse de perdre ses abonnés.